Le Livret A va baisser a 0.5% an Aout 2016 : les autres placements à étudier

Le livret A aussi connu plus usuellement livret de caisse d’épargne (lié au fait que ce dernier fût géré pendant des décennies par cet établissement ainsi qu’avec la poste)

Ce livret a la plus longue histoire des moyens d’épargne (plus de deux siècles) ce qui en fait une véritable encyclopédie. A ce jour, tous les établissements bancaires le commercialisent mais, comme à l’origine, c’est l’état qui en fixe les règles et qui en défini le taux de rendement.

Après les années 70 avec des inflations annuelles records notamment dû à l’envolée du pétrole,on peut d’ailleurs le constater sur des sites de trading comme eToro ou PLUS 500 nous sommes entrés dans une autre aire dans les années 80 (les années Mitterrand) et depuis, l’inflation qui est l’indicateur principal du taux de rémunération du livret A, n’a cessée de baisser pour arriver cette dernière décennie à des inflations de quelques dixièmes de pourcent. Les deux étant liés, suivant des courbes très proches, nous allons connaître ce mois un taux du livret A à 0,5%. Certes, ceci est synonyme d’une inflation historiquement basse mais dans l’esprit de nombreux épargnants particulièrement les plus anciens d’entre-nous même voire lui lier une certaine fidélité, aura inévitablement, même s’il est sécurisé et garanti par l’état, un effet sur les épargnants qui certainement vont étudier et regarder une épargne plus rémunératrice quitte à quelque peu mettre de côté le risque zéro de l’état. Deux facteurs semblent pouvoir être les leviers. Le premier concerne les outils mis à la portée de chacun comme internet, les sites de comparaisons,site d’achat en ligne,  les forums,…

Le second concerne l’actualité, qui peut rendre frileux pour dépenser dans des domaines autres que le nécessaire puisque le taux fait et fera que ce type de livret rendra des fonds en phase d’hibernation et que l’actualité pas seulement en Europe avec des pays comme la Grèce ou plus récemment le référendum de la Grande-Bretagne. Par ricochet, en attendant une actualité éventuellement plus favorable quelle soit économique ou de stabilité liée à des conflits, les petits épargnants auront à cœur d’étudier d’autres placements plus intéressants voire motivants. Les personnes ayants des fonds plus ou importants disposent en général de l’appui de conseillers beaucoup plus affutés.